Toutes nos confessions:

Bennett dans la douche
Le cadeau d'Isabelle
La leçon d'equitation
L'héritage de mon cousin
A 32 ans
Jenny Latina
Enfin les vacances
Invitee a boire un verre
Societe de publicite
Experience lesbienne
Nuit spéciale
Les livres erotiques
Les obeses
Olivia la diablesse
Les vacances de Pamela
La cabine d'essayage
Le concert de hard
Le coup de la panne
Je suis gay et j'en suis fier
Secretaire perverse
La nuit de noce
L'escalier en queuelimasson
Couple ch H seul, le casting
La nympho des temps modernes
Un vol plutôt inattendu
Une partie de flipper
Ma femme et moi
Ma plus grande passion
Bouffe et sexe, quel melange
Pietinage par talons aiguilles
Plus loin, plus fort
Mon sejour en Floride

Confession 4 : Les vacances de Pamela




En avril dernier, une pulpeuse américaine, Pamela, décide de partir pour l'île Maurice. Sa seule idée : se faire défoncer, hurler de douleur et revenir au pays avec tous les trous béants. Comme elle nous l'a raconté si bien : " J'étais prête à réaliser les désirs les plus fous. Pour cela, je n'avais qu'à regarder autour de moi et sélectionner les mecs qui allaient pouvoir me toucher, me trouer. Le choix était difficile car ils étaient tous craquants sur cette île, bien bronzés, bien musclés, bien membrés... De plus, l'ambiance torride sous le soleil, les musiques et la foule déchaînée m'excitaient à chaque seconde. Mais le meilleur reste à venir....



Mon escapade a débuté à l'hôtel du club où je me suis installée. L'atmosphère s'est mise de suite à chauffer. Je portais une chemise de soie transparente et mouillée, le corps nu. Mes poils pubiens étaient rasés en forme de coeur. J'invitais les mâles à venir explorer ce jardin de rêve. Mes seins étaient fermes et pointus. Je sentis une main me caresser la fesse et une autre déguster la douche chaleur de mon intimité anale. Ce massage anal et vaginal me faisait suinter. Je sentis soudain une queue énorme me pénétrer l'anus, profondément enfouie dans mon trou bien lubrifié. L'autre mec me léchait les tétons et me doigtait. Je jouissais de bonheur devant cette extase anale, si parfaite et surtout si douloureuse. Peu de temps après, l'un deux me souleva, me posa sur la table et m'écarta les jambes. J'avais pour directive de lui pomper le sexe et de lui lécher les boules avec de grands coups de langue bien baveux. J'acceptait avec fort plaisir sa grosse bite jusqu'à la racine contractant mes muscles vaginaux pour plus de douleurs. Il m'inclina vers l'avant. Pendant ce temps, l'autre se masturbait et hâlait de plaisir. Il me retourna et sa queue se fraya doucement un chemin entre mes fesses. J'adore la " bonne baise " ! L'autre gars s'approcha tout doucement, m'écarta la chatte humide et me troua comme une chienne. Mes trous étaient béants. Deux pénis pour le prix d'un. Quel Plaisir ! ! !



Je sentais monter en moi une extrême jouissance. Deux jeunes et beaux mâles passaient à ce moment là et se rapprochèrent pour mieux se branler devant ce spectacle torride. Ils ont de suite baissé leur pantalons. J'avais donc une queue dans l'anus, une dans le vagin, une dans mes mains et une dans ma bouche. J'étais au paradis, en extase totale. Mes trous se dilataient, s'écartaient, se mouillaient de plaisir. Des tas de mains me caressaient les fesses, les seins. Des doigts se faufilaient dans ma bouche pulpeuse. Un plaisir aux limites du possible... Enfin ce qui devait venir arriva. Je sentis venir et monter en moi et en ces quatre compagnons de route un orgasme fulgurant. Je sentis dans ma bouche un nectar chaud et pâteux que j'apprécia au plus haut point. L'abondance du sperme était impressionnante, il giclait jusqu'au fond de ma gorge, ce qui n'empêcha pas de tout avaler sans laisser la moindre goutte de ce plaisir enivrant....
J'écrasais alors ma poitrine contre son torse humecté de sueur et je l'embrassais pour la première fois. Epuisée, je me retirais pour aller prendre une bonne douche, d'eau, cette fois-ci et pour me reposer avant de attaquer à nouveau une expérience semblable. Des journées comme celle-là, il y en a eu des tonnes mais je ne peux pas toutes vous les décrire en détails, ce serait trop long. Alors, si vous voulez découvrir par vous même, venez me retrouver le mois prochain : je pars pour une croisière vers la Crète. A très bientôt, alors ....




confession sur les vacances de pamela pulpeuse américaine trous béants réaliser les désirs les plus fous bien musclés, bien membrés sa grosse bite Deux pénis mon intimité anale Mes poils pubiens Des doigts se faufilaient dans ma bouche