Toutes nos confessions:

Bennett dans la douche
Le cadeau d'Isabelle
La leçon d'equitation
L'héritage de mon cousin
A 32 ans
Jenny Latina
Enfin les vacances
Invitee a boire un verre
Societe de publicite
Experience lesbienne
Nuit spéciale
Les livres erotiques
Les obeses
Olivia la diablesse
Les vacances de Pamela
La cabine d'essayage
Le concert de hard
Le coup de la panne
Je suis gay et j'en suis fier
Secretaire perverse
La nuit de noce
L'escalier en queuelimasson
Couple ch H seul, le casting
La nympho des temps modernes
Un vol plutôt inattendu
Une partie de flipper
Ma femme et moi
Ma plus grande passion
Bouffe et sexe, quel melange
Pietinage par talons aiguilles
Plus loin, plus fort
Mon sejour en Floride

Confession 11 : L'escalier en queuelimasson




En revenant de chez ma grand-mère, il y a deux jours,j'ai rencontré un homme pas trop mal la peau mat les cheveux blonds foncés les yeux noirs, il m'a abordé sans détours et m'a immédiatement proposé de venirfaire un p'tit tour chez lui pour mieux se connaitre me rappelant de l'histoire du petit chaperon rouge,pensant qu'il n'allait pas me bouffer mais plutôt me baiser je l'ai suivi . Ca faisait quelques temps que j'étais célibataire et je ressentais un léger état de manque et un p'tit coup de queue ça faitpas de mal par ou ça passe . Pendant le trajet il m'expiquai qu'il était un homme timide, qu'il s'appelait laurent,et que s'il m'avait parlé c'était suite à un pari avec son copain michel qui m'avait vu passerà plusieurs reprises et pensait qu'il ne serai jamais capable de m'entrainer chez lui .


je voyais déjà ma petite partie de jambe en l'air bien mal barrée... Pourtant je ne voulais qu'y croire car la bosse dans son fute laissait présager un gros calibre et je me l'imaginais déjà entre les cuisses .Il fallait que j'arrive à mes fins ma culotte devenait de plus en plus humide rien qu'à l'idée de le savoir près de moi je voulais sentir ses mains sur mon corps, mes tétons commencaient a durcirent sous mon chemisier et dans la rue ça le fait Pas ... Enfin on arrive sept étages à pieds le top ... je mouillais toujours plus en voyant son p'tit cul bien rond et ferme monter les marches quatre à quatre j'en pouvais plus au troisième je lui ais demandé de s'arrêter et de bien vouloir mettre sa main sur mon coeur pour sentir comme il battait fort...


Jc'était peut etre loccasion que j'attendais.tout en tenant sa main je la fit glisser entre mes seins je commencai à déboutonner mon corsage pour mieux lui dévoiler mes intentions Laurent eu l'air assez surpris mais il se laissa faire et commença à se prendre au jeu, à chaque marche de plus un bouton de moins ... ses mains douces massaient ma poitrine prête à exploser je sentais son sexe grossir dans son jean il fit glisser les bretelles de mon soutif pour me sucer les tetines il me mordillai je sentais le plaisir m'envahir le bas du ventre à ce moment une porte claqua a l'étage supérieur on entendit des pas dans l'escalier, il se plaqua contre moi pour cacher ma poitrine dénudée à sa voisine qui tenta un bonjour bien timide en passant près de nous elle avait certainement du voir notre manège. Nous étions presque arrivés plus qu'un palier je defis son ceinturon les boutons de son jean étaient prêt a craquer sous la pression de son sexe gonflé a bloc .


Il remontai ma jupe et faisait glisser ma culotte trempée le long de mes Jambes tout en me titillant le clitoris son doigt penetra mes entrailles il m'en fallait plus ....j'extirpais sa grosse queue de son carcan et la dirigeait vers mon trou béant et gluant de mouille m'offrant à lui sans aucune retenue . Mes jambes enlacées autour de sa taille les coups de reins qu'il donnait pour me transpercer et la peur au ventre de voir repasser la voisine nous procurèrent une jouissance parfaite et totale devant la porte de son Appart. Une fois rentrés à l'intérieur, nous avons continué pendant plusieurs heures et nous continuerons encore longtemps . Michel nous a rejoint à présent . Ma seule déception c'est que je n'ai toujours pas retrouvé ma petite culotte tombée dans l'escalier .Sophie .




certainement que l ' histoire belle mere caresse queue son gendre devient la perverse histoire queue